DIY – Bricolage – Travaux

Douche à l’italienne : ce qu’il faut savoir

30Pour avoir une salle de bain spacieuse au design épuré, la douche italienne est le meilleur choix. Cependant, son installation nécessite parfois quelques aménagements puisque tout le système doit être encastré dans le plancher. Il faut aussi choisir judicieusement le type d’évacuation des eaux adapté et ensuite, tout recouvrir avec du carrelage ou de la mosaïque, selon vos goût et votre style.

La douche à l’intalienne se caractérise par son receveur encastré, sans rebord. Très en vogue actuellement, elle donne une impression d’espace agrandi en se fondant dans le décor. C’est cependant la version la plus compliquée à installer, du fait de la préparation nécessaire au sol pour loger l’évacuation des eaux. Si le plancher peut être creusé de 10 cm au niveau du siphon, et de 4 cm autour, alors vous pouvez installer ce type de douche sans autre aménagement. Sinon, il vous faudra surélever le sol : en préservant des différences de niveau apparentes dans la pièce, vous pouvez aussi en faire un choix affirmé.

Vous avez 2 options pour l’évacuation des eaux :

– la création d’une chape hydrofuge, avec pente intégrée (comptez 1 à 3  cm par mètre), qui fera office d’évacuation mais également de protection hermétique. C’est l’option la plus lourde, qui demande un vrai travail de maçonnerie : à réserver aux bricoleurs avertis !

– l’encastrement d’un receveur « à carreler » en polystyrène extrudé. L’avantage, c’est que la pente est préformée et la bonde installée pour assurer une bonne évacuation.

Dans les deux cas, l’installation pourra être recouverte de mosaïque ou de carrelage pour se fondre dans le motif de votre salle de bains et donner cet effet épuré si particulier à ce type de douche.

Photographe : Alain Thiébaut

A lire aussi

Laisser un commentaire