DIY – Bricolage – Travaux

Les différents types de carrelage

Le carrelage est une composante principale de la décoration. Il convient de bien le choisir afin d’obtenir l’effet souhaité, car une erreur peut coûter très cher. Chaque type de carrelage présente ses caractéristiques et sa particularité selon le matériau qui le constitue. Découvrez les différentes possibilités de carrelage de la faïence au grès cérame en passant par la terre cuite. Vous trouverez également quelques conseils pour vous aider à trouver le plus adapté à vos besoins.

La terre cuite :

C’est l’un des plus anciens revêtements de sol en carreaux. Sa température de cuisson relativement faible (environ 900 °C) ne lui confère pas la capacité de vitrification qui le rendrait imperméable. De fait, la terre cuite présente l’inconvénient d’être poreuse, ce qui la rend sensible à l’infiltration d’eau et aux taches de liquides de toutes natures.

Les différents types de carrelage

La terre cuite grésée :

Elle est aussi appelée demi-grès. Sa température de cuisson est de l’ordre de 1000 °C, ce qui ne la vitrifie que partiellement. Ainsi, elle est essentiellement destinée à un usage intérieur. Sa relative mauvaise résistance à l’abrasion la réserve à des sols peu fréquentés ou au recouvrement mural.

Toutefois, la terre cuite grisée présente des atouts : différentes tailles de carreaux possibles, variété des couleurs, impression de motifs, rendus brillants, satinés ou flammés.

Les différents types de carrelage

La faïence :

Elle est obtenue par une cuisson supérieure à 1 000 °C suivie d’un émaillage. C’est uniquement l’émail qui la rend imperméable, mais pas jusqu’au coeur.
De ce fait, elle n’est pas adaptée à une pose en extérieur où l’humidité infiltrée ferait éclater le carreau en cas de gel. L’émail étant relativement tendre, il résiste mal aux chocs et aux frottements, et ne tolère pas les charges importantes.
La faïence est donc à poser essentiellement au mur en cuisine ou en salle de bains.

Les différents types de carrelage

Le grès cérame :

Mélange d’argile et de silice, il est obtenu par une cuisson à environ 1300 °C qui vitrifie le matériau. Il est ensuite réduit en poudre, moulé sous haute pression (environ 500 kg au cm2) à la forme et aux dimensions souhaitées, puis recuit.
C’est de sa fabrication particulière que le grès cérame tire ses très grandes qualités : résistance à l’usure, aux chocs, aux infiltrations d’eau et aux agents chimiques. Ce produit est donc tout à fait adapté pour une utilisation en extérieur comme en intérieur en revêtement de sol.

Pour varier les styles et apporter une touche d’originalité, sachez qu’il existe des carreaux en grès cérame décorés et colorés dans la masse.

Pour un effet naturel, osez l’imitation parquet !

Jouez sur les teintes en fonction de l’effet souhaité. Plutôt cosy avec des nuances marron ou plutôt contemporain avec du gris…

Envie d’un extérieur élégant et facile à entretenir ?
Le grès cérame convient également pour une utilisation extérieure.
Les fabricants de carrelage ne cessent de faire évoluer leurs produits. Les imitations bois, ciment, pierre etc., ont le vent en poupe ! L’effet est bluffant. Différents formats et coloris permettent de personnaliser votre terrasse en fonction de l’esprit de votre habitation.

 

Le grès étiré :

Façonné par étirement, le grès étiré présente des qualités de résistance légèrement inférieures à celles du grès cérame. De par sa fabrication, il peut présenter des tolérances dimentionnelles et des formats irréguliers, ce qui est sans dommage pour un style rustique, mais problématique si l’on désire une pose et des joints parfaitement alignés.
Malgré sa moindre résistance à l’usure et aux agents chimiques, le grès étiré est un bon carrelage en extérieur comme en intérieur en pose au sol.

Les différents types de carrelage

Le grès émaillé :

C’est un grès cérame ou étiré dont la surface a été recouverte d’une couche d’émail cuit à environ 1 000 °C, par une technique appelée mono-cuisson. L’émaillage reste une couche relativement fragile, qui rend, certes, le carreau imperméable, mais qui ne présente pas une très grande résistance à l’usure. Si son emploi est possible en extérieur, mieux vaut privilégier son utilisation en revêtement mural, d’autant que l’émaillage permet de décliner le produit dans de multiples coloris et aspects.

La pâte de verre :

Imperméable et très résistante, la pâte de verre est destinée à un emploi aussi bien en extérieur qu’en intérieur. Elle est remarquable en mosaïques ou en frises, et souvent commercialisée en panneaux constitués d’éléments de petites dimensions.

Les différents types de carrelage

Les émaux de Briare :

Très proches de la pâte de verre, les émaux de Briare sont imperméables et très durs. Ils se présentent également sous forme de panneaux constitués de petits carreaux. Utilisables en extérieur et en intérieur, ils permettent de réaliser de superbes sols unis ou de magnifiques compositions de mosaïques murales. Leur seul inconvénient est d’être assez onéreux.

Photographe : Julia Brechler / Bricolo Factory

A lire aussi

Laisser un commentaire