DIY – Bricolage – Travaux

Tout savoir sur la sécurité d’une porte

Pour assurer ses multiples fonctions, la porte doit être correctement équipée. Petit panorama de ces équipements qui contribuent à notre confort et à notre sécurité, et récapitulatif des normes qui leur sont associées. Serrure, cadenas, loquet, verrou… vous saure tout !

On classe les serrures selon leur type de pose :

– serrure en applique ;
– serrure à encastrer ;
– serrure carénée ;
– serrure avec poignée.

Selon leur niveau de sécurité :

– serrure à crémone ;
– serrure 3 points ;
– serrure 5 points.

Selon leur système de verrouillage :

– serrure à clé ;
– serrure à code ;
– serrure à carte ;
– serrure électrique ;
– serrure biométrique ;
– serrure anti-panique.

Les autres systèmes de verrouillage :

  • Le loquet : une petite barre utilisée pour verrouiller une porte ou un volet d’un seul côté. Il se visse simplement sur la porte et le mur.
  • Le cadenas : le cadenas s’ouvre et se ferme grâce à une clé ou à un code. Il n’est pas très solide et n’apporte pas de réelle protection.
  • Le verrou : il existe deux types de verrous, la targette et le loqueteau. La fermeture est actionnée manuellement et permet de bloquer une porte de l’intérieur.
  • Le bec-de-cane : son ouverture ne nécessite pas de clé et n’est utile que pour maintenir une porte en position fermée sans la verrouiller.

La démotique :

L’électronique se met aussi au service de la maison. Les systèmes les plus courants sont :

  •  les interphones ;
  •  les interphones vidéo ;
  •  les ouvertures et fermetures automatiques ;
  •   les ouvertures biométriques, basées sur un scan de l’empreinte digitale ;
  •  les alarmes et la télésurveillance.

Les éléments décoratifs :

Ces éléments utilitaires qui équipent les portes peuvent aussi en souligner le style. Ils sont d’ailleurs disponibles dans de multiples formes, coloris et matériaux.

La poignée
Objet fonctionnel, elle peut être une béquille, un bouton ou une simple poignée.

L’imposte
C’est la partie décorative placée au-dessus de la porte, indépendante de celle-ci, vitrée ou non. Elle peut aussi bien être fixe (dormante) qu’ouvrante (vasistas).

L’oculus
C’est une petite baie, une ouverture vitrée de formes variées pratiquée dans une porte.

La marquise
C’est un petit auvent qui surplombe et protège la porte. Elle accueille les visiteurs en les protégeant de la pluie.

Les normes de sécurité :

Le label A2P BP a été créé par l’association entre les assurances et des organisations professionnelles. Il est important d’être attentif aux clauses du contrat d’assurance pour éviter les mauvaises surprises.

Pour les serrures
La certification A2P définit 3 catégories de serrures, en fonction de leur temps de résistance aux tentatives d’effraction :

– A2P1 « 1 étoile » pour une résistance de 5 min ;
– A2P2 « 2 étoiles » pour une résistance de 10 min ;
– A2P3 « 3 étoiles » pour une résistance de 15 min.

Pour les blocs portes
A2P définit 4 niveaux, suivant la résistance à l’effraction de la serrure, des points de verrouillage, des paumelles et du battant :

– BP1 : résistance de 5 min ;
– BP2 : résistance de 10 min ;
– BP3 : résistance de 15 min.

Quelle serrure pour quelle porte ?

Type de porte Type de serrure
Porte simple intérieure Serrure intégrée, avec ou sans poignée, bénarde ou à pêne dormant ou à bec-de-cane
Porte d’entrée, de maison ou d’appartement Porte d’entrée, de maison ou d’appartement : Serrure blindée à 3 ou 5 points d’ancrage
Différents types de fermeture : à clé, à verrou, à code, à carte ou biométrique
Option : barre de seuil, cornière antipince, entrebâilleur et judas optique

 

Enregistrer

A lire aussi

Laisser un commentaire